• Y'a des fois...

    Y'a des fois, j'aime pas les femmes
    Souvent, j'les hais parce qu'elles sont belles
    Quand elles sont fortes, je les blâme
    De vouloir s'prendre pour des hommes

    Y'a bien des fois, j'aime pas les hommes
    Je leur en veux dêtre infidèles
    Mais, quand j'pense aux femmes qu'ils trompent
    J'me dis que c'est bien fait pour elles

    Car, bien des fois, j'aime pas les femmes
    Et leur beau discours de p'tite mère
    Et j'meurs de honte quand elles se pâment
    Pour un idiot d'homme ordinaire

    Parce que, bien sûr, j'aime pas les hommes
    Quand ils me chassent d'leur univers
    J'voudrais qu'y m'prennent pour un des leurs
    J'voudrais bien partager leur bière

    J'me sens ridiculement femme
    C'est-à-dire frustrée de nature
    Une de celles qui font les drames
    Pendant qu'leurs hommes font les durs

    Y'a bien des fois, j'aime pas les hommes
    Et, pourtant j'voudrais qu'ils m'adoptent
    Qu'y m'apprennent à ret'nir mes larmes
    A m'sentir fière d'être sotte

    C'que j'peux m'en vouloir d'être une femme
    Surtout quand j'tombe dans les filets
    D'un de ces pauvres polygames
    Qui m'jure de s'en aller jamais

    J'aime pas les femmes quand elles vieillissent
    Avec des marques de chagrin
    Je hais les hommes de père en fils
    Car y comprennent jamais rien

    (...)

    Lynda Lemay, "Les secrets des oiseaux", 2003


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :