• je stresse encore et toujours...

    Ce soir, j'ai peur, le jour J approche, je croiserai mon ex bientôt devant le juge...pour une médiation familiale, j'aimerais tant être un tout petit peu plus vieille pour savoir ce qui va être décidé pour ma puce. C'est dur ce que je ressens, je ne l'aime plus, il me fait peur, j'ai conscience que je dois croire en la justice que tout ce temps où il m'a fait culpabiliser n'était pas normal, je suis une victime mais je n'arrive pas à m'en convaincre. J'ai peur, il renie ce qu'il m'a fait subir, c'est ignoble, c'est une violence psychologique supplémentaire, il me révolte. Il me dégoûte, il me terrorise. Comment vais-je m'en sortir? cassée, démoralisée, par terre?

    Cet état me fait d'autant plus mal que là, j'allais mieux, je me sentais de nouveau femme grâce aux bras de mon faux officiel qui sait tant m'ouvrir les yeux sur le bonheur qui viendra...avec lui ou pas, mais il m'a convaincue que le pire était derrière, que je mérite d'être heureuse. Je passe de très bons moments avec lui mais une ombre plane au dessus de moi...quand s'estompera-t-elle? Je sais à présent qu'il ne faut pas croire toutes ces mauvaises langues qui disent que quand on est une femme battue, on retombe dans le même scénario ou qu'on se met forcément avec un détraqué aussi? je n'ai pas l'impression de tomber dans ce piège, F m'aime, me respecte, il est prévenant, il prend soin de moi. Ou bine est-ce que je n'ai pas les yeux ouverts...je n'en sais rien, pour le moment, je me laisse bercer et je profite de ce bonheur offert.

    Je vais arrêter de me torturer l'esprit, je vais essayer de penser à autre chose, juste histoire de dormir un peu cette nuit, j'ai l'impression d'avoir eu un lavage de cerveau, je ne pense à rien, je reste là à penser des heures entières à ce qu'il pourrait éventuellement me reprocher, à ce que vont dire les avocats etc...j'aimerais tant accélerer le temps, je n'ai jamais mis les pieds dans un tribunal, cela m'effraie aussi je crois, j'ai peur de fondre en larmes, j'ai peur de tout je crois ! j'en arrive même à me retourner constamment dans la rue. je vais mal, je dois reprendre une vie normale, il appartient au passé ce pauvre type. ma vie n'est pas finie, j'ai juste 30 ans un tout petit peu passés...mais tant de choses lourdes au fond du coeur...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :