• Bilan du passé

    Ces dernières années n'ont pas été roses, un seul élément positif la naissance de mon enfant aujourd'hui âgée d'un peu plus de deux ans.

    Depuis plus de dix ans, je vivais avec un homme qui est devenu mon époux. Depuis quatre ans, il m'a progressivement détruite par des violences psychologiques, il m'a fait croire que je ne valais rien, que je ne pouvais rendre personne heureux, il m'a coupée progressivement de mes amis, de mes activités et de ma famille. Il m'a fait culpabiliser sur cette situation en essayant d'insinuer que tout était ma faute. L'amour rend aveugle et j'y ai cru, il m'a aidée à descendre doucement vers l'enfer. Puis un jour, il m'a frappée, un seul coup mais il y a mit tout son coeur, toute sa haine. J'ai hésité mais je suis partie dès le lendemain, j'ai dévoilé à tout le onde ce que je vivais. Tous sont tombés des nues, personne ne se doutait, j'avais jusque là toujours caché. Les débuts ont été difficiles mais voilà bientôt un trimestre que je suis partie et quels progrès j'ai fait ! Je me rends compte à présent de ce que je vivais, de l'anormalité de la situation, je reprends goût à la vie, je me sens de nouveau peu à peu redevenir femme. Je me fais jolie, je m'achète des fringues, je sors, j'ai repris le sport, je vois de nouveau mes amis...la vie me sourit à nouveau et qu'est ce que cela fait du bien !

    La procédure de divorce est en cours, très prochainement je le rencontrerai devant le juge aux affaires familiales pour une médiation famililae. Il ne reconnaitra certainement pas ses fautes, il m'accusera certainement de tous les maux, mais j'ai ma conscience pour moi et ma force mentale m'aidera à accepter cette ultime épreuve d'harcelement psychologique. Evidemment, j'ai peur...peur de le revoir, peur du sort qui adviendra à mon enfant. Et si la juge lui accordait une garde partagée? Non, je ne peux pas y croire ! J'amasse peu à peu les preuves, les témoignages de mon entourage pour prouver sa méchanceté, pour montrer au monde qui je suis qui il est ce que j'ai subi et ce que je suis devenue...une NON FEMME.

    Je me reconstruis doucement, aujourd'hui, je profiterai de ce dimanche ensoleillé pour jouer ave mon enfant dans un lieu que nous découvrirons ensemble. Je lui montrerai que la vie n'est pas forcément celle qu'elle a connu jusque là. Elle saura bientôt que ces deux années tristes passées auprès de son géniteur ne correspondent pas à une vie de famille normale? qu'une maman peut aussi se sentir gaie et heureuse de vivre.


  • Commentaires

    1
    Mounnina
    Lundi 15 Mai 2006 à 16:41
    Appel
    bonjour j aimerai sortir de l enfer dans lequel je vis, je vis en région parisienne j ai besoin de conseils je ne suis pas marièe mais on a acheté apparte ensemble et on a un enfant peux tu prendre contact avec moi?
    2
    Lundi 15 Mai 2006 à 18:22
    Bien sûr, je peux t'aider
    je sais par quoi l'on passe, je te soutiendrai dans tes démarches et je t'aiderai, c'est promis...mais, je n'ai pas ton mail ! N'hésite pas, j'effacerai ton commentaire tout de suite pour que ton adresse ne se diffuse pas trop. De tout coeur avec toi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :