• Voilà, je crois que je sais maintenant, je n'y retournerai pas...j'ai fait une erreur, c'était un moyen de se dire dieu dirons nous...moyen étrange mais c'est certain, je ne reviendrai pas dessus. Arch'Angelle, tu as su trouver les quelques mots qui m'ont fait réfléchir, qui m'ont aidé à y voir clair. Je te remercie du fond du coeur. Hier, je me suis pris la tête avec lui sur un chat internet à propos d'un lit parapluie. Aujourd'hui, il est venu avec moi au sport, et cela s'est plutôt mal passé à notre retour, il m'est impossible de discuter avec lui. Tous les efforts que je peux faire pour avoir une relation correcte et adulte sont vains. Je sais que ce ne sera pas possible de discuter avec lui, il reste campé sur ses positions et ne fait aucun effort, tant pis.

    Je pense qu'aujourd'hui, grâce à toi gentille inconnue, je tourne une page et je me permets de vivre une véritable relation avec mon faux officiel. Je pense qu'un jour dans sa vie, il faut prendre des décisions, j'ai su me sortir de cet enfer qu'était ma vie auprès de lui. Je décide aujourd'hui de privilégier ma vie avec ma puce, ma vie à moi, bref, nos petits instants de bonheur à nous deux, et je profite de la vie, c'est décidé, la page se tourne. Même si cela me fait mal de m'être trompée une fois de plus sur son compte, ouf, j'ai maintenant les yeux ouverts. Je suis folle de rage, il a encore réussi à me faire pleurer aujourd'hui, je promets que ce sera la dernière fois, du moins je l'espère. J'ai tant de beaux jours à vivre avec F je pense...je dois passer au dessus des préjugés, espérer que le jugement de divorce sera bientôt prononcé et je me sentirai libérée.

    La vie est dure parfois, j'ai souffert, je ne souffrirai plus, la vie ce n'est pas cela, j'en suis certaine. J'ai eu tout faux toujours avec lui. Ma vie est loin d'être terminée je pense, j'ai seulement 30 ans passés, je dois me lancer et croire en ma chance, allez, je me lance et je profite à 200%. Bon, je comence par arrêter de pleurer là c'est ça?


    4 commentaires
  • Voilà bien longtemps que je ne suis pas venue ici...et que d choses se sont passées !

    Tout d'abord il y aeu la rencontre avec le juge, j'appréhendais et finalement quelle surprise ! Nous avons attendu dans la même salle d'attente sans même se dire bonjour, puis nous avons finalement été appelés face au juge. Le discours s'est engagé, nous avons réussi à communiquer correctement. Puis à la fin de cet entretien, il m'a proposé d'aller boire un coup ensemble, j'ai accepté. Puis nous avons discuté des 4 dernières années passées ensemble, 4 ans de galère sur les 12 que nous avons vécu ensemble. et ... que s'est-il passé ? je n'en sais, rien, nousa vons parlé de ce que nous avions vécu, de nos tards respectifs, nous avons mis cartes sur table et il m'a proposé de venir le lendemain soir chez lui manger avec notre enfant afin qu'il reprenne le contact en douceur. Nous avons encore beaucoup parlé, puis nous nous sommes de nouveau séduits. Il m'a demandé s'il pouvait m'embrasser, je n'attendais que cela. Le lendemain, il est passé chez moi pour venir chercher la puce et il me l'a ramenée le soir, nous avons passé une soirée inoubliable de tendresse. Nous ne nous sommes pas vus ce week end, heureusement, j'avais besoin de faire le point. Maintenant, je me mets plein de doutes dans la tête, je ne sais pas où je vais avec lui. Je sais que nous resterons, c'est certain, les meilleurs mais du monde, mais pourquoi cette attirance mutuelle? je suis dingue ou quoi? il m'a tant fait souffrir ! j'ai bien peur que ce ne soit que pour mieux replonger.

    Et ce week end, j'ai vu F, mon faux officiel, je ne sais plus où j'en suis avec lui. La vie m'a soudain semblé terne à ses côtés mais il est si gentil, si attentionné. Nous passons de beaux moments ensemble et je sais qu'il m'aime, moi de mon côté, euh...je dois répondre quoi là? j'en sais rien ! Cela fait trois mois maintenant que nous sommes ensemble, trois mois, et je ne sais toujours pas ! saurai-je un jour?

    Je crois juste que je suis complètement perdue, que je n'ai plus de point de repère, où vais je? je profite, c'est calir mais si j'arrêtais de me prendre la tête la aussi, cela n'irait-il pas mieux?


    2 commentaires
  • Ce soir, j'ai peur, le jour J approche, je croiserai mon ex bientôt devant le juge...pour une médiation familiale, j'aimerais tant être un tout petit peu plus vieille pour savoir ce qui va être décidé pour ma puce. C'est dur ce que je ressens, je ne l'aime plus, il me fait peur, j'ai conscience que je dois croire en la justice que tout ce temps où il m'a fait culpabiliser n'était pas normal, je suis une victime mais je n'arrive pas à m'en convaincre. J'ai peur, il renie ce qu'il m'a fait subir, c'est ignoble, c'est une violence psychologique supplémentaire, il me révolte. Il me dégoûte, il me terrorise. Comment vais-je m'en sortir? cassée, démoralisée, par terre?

    Cet état me fait d'autant plus mal que là, j'allais mieux, je me sentais de nouveau femme grâce aux bras de mon faux officiel qui sait tant m'ouvrir les yeux sur le bonheur qui viendra...avec lui ou pas, mais il m'a convaincue que le pire était derrière, que je mérite d'être heureuse. Je passe de très bons moments avec lui mais une ombre plane au dessus de moi...quand s'estompera-t-elle? Je sais à présent qu'il ne faut pas croire toutes ces mauvaises langues qui disent que quand on est une femme battue, on retombe dans le même scénario ou qu'on se met forcément avec un détraqué aussi? je n'ai pas l'impression de tomber dans ce piège, F m'aime, me respecte, il est prévenant, il prend soin de moi. Ou bine est-ce que je n'ai pas les yeux ouverts...je n'en sais rien, pour le moment, je me laisse bercer et je profite de ce bonheur offert.

    Je vais arrêter de me torturer l'esprit, je vais essayer de penser à autre chose, juste histoire de dormir un peu cette nuit, j'ai l'impression d'avoir eu un lavage de cerveau, je ne pense à rien, je reste là à penser des heures entières à ce qu'il pourrait éventuellement me reprocher, à ce que vont dire les avocats etc...j'aimerais tant accélerer le temps, je n'ai jamais mis les pieds dans un tribunal, cela m'effraie aussi je crois, j'ai peur de fondre en larmes, j'ai peur de tout je crois ! j'en arrive même à me retourner constamment dans la rue. je vais mal, je dois reprendre une vie normale, il appartient au passé ce pauvre type. ma vie n'est pas finie, j'ai juste 30 ans un tout petit peu passés...mais tant de choses lourdes au fond du coeur...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires